Rachel, propriétaire d’un gîte en Seine et Marne
Rachel, propriétaire d’un gîte en Seine et Marne

« En parallèle de notre activité d’accueil en hébergement touristique, nous avons avec mon mari Jean-Claude, un travail respectif. »

Ma bio

Depuis une vingtaine d’années, je suis infirmière et lui est agriculteur. En 2004, nous avons eu l’opportunité d’acheter une ancienne forge située dans notre corps de ferme. Désirant réhabiliter ce bâti rural et accueillir des visiteurs pour leur faire découvrir notre belle région, nous nous lançons dans la création d’un hébergement touristique.
L’activité du gîte s’est ainsi naturellement adaptée à notre mode de vie.

Ma région coup de cœur

Nous habitons en pleine campagne, dans le village de Luisetaines, situé dans le sud de la Seine et Marne, entre les monts du Montois et la vallée de la Seine.

Proche de Provins, la cité médiévale inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO et à moins de quarante kilomètres de Fontainebleau et de son château.
A découvrir aussi à proximité : les magnifiques châteaux de Vaux-le-Vicomte et de la Motte-Tilly !

La Seine et Marne est le département d’origine de mon mari qui y vit depuis son enfance. Je m’y suis installée pour ma part en 2000. Moi je viens de Bretagne !
Notre région est riche de par sa situation géographique : Les monts et la vallée permettent des activités ludiques et différentes, la faune et la flore sont diversifiées.
Il existe encore peu d’infrastructures modernes et de concentrations d’immeubles ou de maisons qui pourraient polluer notre beau paysage. Que des forêts, des champs, des étangs et des rivières !
Enfin, un large choix d’activités s’offre à nos visiteurs : Randonnées pédestres, équestres, en vélos, visites culturelles …

Les grandes étapes de mon projet

Le déclic est survenu en 2004, lorsque nous avons eu l’opportunité de transformer la forge en gîte.

Notre hébergement s’est ouvert aux vacanciers en décembre 2008 et quatre années auront été nécessaires afin d’ouvrir le gîte. Une année de grand déblayage et trois ans de travaux.

Les moyens mis en place pour concrétiser mon projet

Des fonds personnels et un prêt avec notre banque nous aura permis de créer le gîte.

Nous n’avons pas bénéficié de formations spécifiques pour cette activité, nous sommes des autodidactes !
Certaines personnes de notre entourage pensaient que c’était un projet voué à l’échec. Pourtant nous y sommes arrivés et je suis fière de notre réussite !

Ma passion

Infirmière de profession, j’aime prendre soin des autres.

Les plantes naturelles et les médecines parallèles me passionnent !
J’ai été formée en 2001 aux soins ayurvédiques par le centre d’enseignement Tapovan à Paris.

L’ayurveda est une forme de médecine traditionnelle originaire de l’Inde également pratiquée dans d’autres parties du monde. La médecine ayurvédique puise ses sources dans le Véda, ensemble de textes sacrés de l’Inde antique. Il s’agit d’une approche médicale holistique datant de la civilisation védique, toujours en vigueur aujourd’hui.

Et pourquoi cette discipline ?
Déjà toute petite j’étais tournée vers les autres. Je souhaitais faire partie de l’association « Médecins sans frontières ». Une fois mon diplôme d’infirmière en poche, j’ai rejoint seule en 1994 les centres de Mère Térésa en Inde. C’est là-bas que j’ai découvert l’ayurveda.
Une médecine ancestrale indienne avec des massages, que j’ai découvert au contact des femmes de la rue qui avaient pour coutume de masser leur bébé.
De retour en France, j’ai souhaité suivre une formation sur les soins ayurvédiques pour soulager au mieux les souffrances de mes patients. Travaillant dans des services assez difficiles, il me semblait essentiel d’apporter un bien-être supplémentaire.
A l’issu de cet apprentissage, il n’était pas prévu que je m’installe en tant que libéral. Mais j’ai eu une opportunité avec la réhabilitation de la forge. En créant notre gîte, nous avions la possibilité de me garder un espace « bien-être » au rez-de-chaussée.
Ainsi j’ai pu ouvrir mon cabinet en 2008. Je dispose de ma clientèle extérieure mais j’ai aussi des hôtes de notre gîte qui souhaitent bénéficier de soins ayurvédiques.

Ce qui me plaît dans cette pratique c’est offrir du bien-être, partager mes connaissances sur cette médecine traditionnelle et soigner autrement. Cette activité se conjugue parfaitement avec notre hébergement touristique car souvent nos hôtes viennent chez nous pour se détendre, oublier le quotidien, se retrouver au calme…
J’aime aussi le sport. Pendant de nombreuses années je pratiquais différentes activités physiques : Course à pieds, roller, canoë, natation, VTT, vélo de course… J’aime la cuisine, je m’intéresse au mélange des saveurs, des épices et des plantes. J’entretiens avec plaisir le potager de notre ferme et je réalise beaucoup de produits « faits maison » (surtout des savons et du liniment que j’utilise pour mon petit dernier).

Quant à mon mari, c’est un agriculteur passionné par son travail. Il a créé une association nommée « Evasion Bassée Montois » qui propose des activités artistiques, culturelles et sportives dans la région. Enfin, il est toujours heureux de pouvoir ouvrir sa ferme au public.

Mon plaisir au quotidien

De par la profession de mon mari, il est difficile pour nous de voyager souvent et d’aller à la rencontre des autres.

L’idée du gîte nous est venue car nous aimons le contact humain et de cette manière nous faisons venir des visiteurs chez nous. Ainsi nous nous évadons tout en restant chez nous à la ferme ! De plus, il y avait un manque d’hébergements touristiques dans notre région ce qui était un autre avantage à prendre en compte.
Cette activité nous permet de faire découvrir notre exploitation agricole, le gîte étant situé dans la cour de la ferme. Nous avons plaisir à recevoir des hôtes d’ici et d’ailleurs, faire venir à nous d’autres cultures, partager notre mode de vie. Nous préservons aussi un patrimoine rural.

Nous aimons les moments de partage avec nos hôtes, leur faire découvrir notre région et nos passions, préparer le gîte avec petits soins pour le simple plaisir de recevoir.

Une anecdote à vous raconter

Nous avons fait tellement de rencontres ! Difficile d’en choisir qu’une !

Lors d’un weekend en juillet 2014, Jean-Claude rentrait d’une journée de travail intense à l’époque des moissons. Il était une heure du matin et nos hôtes étaient dans le jardin, autour d’un apéro.
La discussion s’est entamée entre eux et mon mari les a rejoints pour boire un verre. Un souvenir mémorable pour lui, tant la générosité et la gaité des hôtes la toucher. Ceux-ci étaient originaires des Antilles et mon mari s’est cru en pleine vacances dans les îles !

Un autre souvenir marquant a été ma rencontre avec un monsieur passionné de jardinage.
Lors d’une journée de printemps en 2013, je m’occupais d’un parterre de fleurs et bêchais, suant du travail difficile. Il m’a vu en rentrant dans la ferme et a relevé ses manches pour m’aider à finaliser le travail, tout en discutant fleurs et arbustes.

Adhérent Gîtes de France

Gîtes de France est une marque, un label et une valeur sûre qui a fait ses preuves depuis de nombreuses années.

Gîtes de France a accueilli des générations de famille ! C’est un label qui fait partie intégrante de notre patrimoine, une fierté française. Il a mis en valeur la ruralité et a permis au monde agricole, à ses débuts, d’ouvrir ses portes aux citadins. Gîtes de France c’est une identité pour nous les propriétaires.

Un peu de prospective

Il y aura de plus en plus de gîtes et de chambres d’hôtes proposant des séjours bien-être car la demande est croissante.

Il en est de même pour les écogîtes. Nous observons chez nos hôtes ce besoin de retour aux sources, de nature… Ils sont soucieux de l’environnement et des questions sur le développement durable.
Des gîtes et chambres d’hôtes « High-tech » se développeront aussi (équipés de gadgets divers et variés), et nous n’échapperons pas aux services personnalisés car nous vivons à l’air du tout « clé en main ».
Concernant les hôtes, une distinction se fera entre une clientèle désireuse de calme et de nature, et une autre, souhaitant garder son mode de vie « connecté » en vacances. A nous, propriétaires, de s’adapter à ces nouveaux vacanciers !

Si vous souhaitez découvrir le gîte de Rachel et y séjourner : "La Cassine", gîte à Luisetaines - Seine et Marne | Réf. 289

(2 commentaires)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s