Angéla et Philippe dans leur ferme
Angéla et Philippe dans leur ferme

« J’étais à l’origine un entrepreneur chevronné dirigeant une PME dans le bâtiment, puis j’ai décidé de me lancer dans l’agrotourisme ! »

Notre bio

Ma vie professionnelle a débuté avec trois ans d’apprentissage et sept ans de compagnonnage en menuiserie. J’ai ainsi été reçu « Compagnon du Devoir » en 1977. Par la suite j’ai gagné de l’expérience en tant que conducteur de travaux avant de créer ma propre entreprise dans le bâtiment située à La Rochelle. J’ai pris beaucoup de plaisir à lancer et développer cette société où je dirigeais un atelier de 60 personnes. Après 27 ans d’entrepreneuriat, j’ai vendu mon entreprise à mes collaborateurs. Alors que je quittais la société, une de mes collègues m’a demandé ce que j’allais faire de ma nouvelle vie. Je dois vous avouer qu’à cette époque je n’avais pas encore réfléchi à ma reconversion. Elle m’a demandé quand et où j’avais été le plus heureux dans ma vie. La réponse était simple : quand j’étais petit et que je passais mes vacances chez mes oncles qui travaillaient la terre et vivaient avec des animaux de ferme. Ma collègue m’a suggéré de trouver un domaine pour y mener une activité agricole et de la compléter avec du tourisme ! J’ai trouvé cette idée formidable.

Lors de cette nouvelle aventure, ma compagne m’a beaucoup encouragé. Elle était très motivée à l’idée de démarrer cette activité d’accueil touristique à la campagne avec moi. Elle est anglaise et elle a fait des études de musique et de danse classique. Après son doctorat, elle a obtenu ses diplômes d’éditrice et de professeur. Comme moi elle adore la nature et les animaux. Nous sommes actuellement à temps complet dans notre propriété, disponible pour recevoir nos vacanciers et pour nous occuper des animaux.

Angéla et Philippe
Angéla et Philippe

Notre région coup de cœur

Nous habitons à Vouhé, un petit village de Gâtine près de la ville médiévale de Parthenay, dans le département des Deux-Sèvres en région Poitou-Charentes.

Nous avons le bonheur d’être près de La Rochelle et des plages de la côte atlantique, du parc du Puy du Fou, du Marais Poitevin, de la Venise Verte et du parc du Futuroscope.

« Terre de Festivals », le département des Deux-Sèvres propose une programmation d’événements riches et variés à découvrir tout au long de l’année. Nous aimons d’ailleurs profiter des festivals de musique, de théâtre, de nature et d’écologie à deux pas de chez nous.

Vue sur le domaine
Vue sur le domaine

Pour commencer notre activité agrotouristique nous cherchions un domaine avec une forêt, du pâturage, un étang et une maison traditionnelle dans un environnement naturel et authentique.  Le bocage de la Gâtine, où nous avons le plaisir de vivre actuellement, nous rappelle nos origines : la Normandie, où je suis né, et le « Peak District » dans le nord de l’Angleterre, où est née ma compagne. Notre cadre de vie offre un lien fort avec la nature, la flore et la faune. Nous aimons particulièrement les petits prés entourés de haies qui sont encore protégés dans notre région.

 Les grandes étapes de notre projet

Nous nous sommes installés dans le domaine des Chervelières en 2008 et nous avons ouvert notre premier hébergement, le Gîte de l’Étang, en 2010.

Ce gîte de charme était une grange au bord de l’étang et sa restauration a pris un an, où nous avons fait 90% des travaux nous même.  Pour cette rénovation il était important pour nous de mélanger les styles contemporain et rustique.

Ensuite nous avons réalisés deux gîtes de pêche, La Carpe et Le Sandre, tous deux ouverts en 2012. Ces gîtes sur pilotis et de basse consommation en énergie ont pris un an de construction.

Notre quatrième gîte, Le Pigeonnier, terminé en 2014, est une restauration d’un ancien bâtiment en pierre à côté d’un pigeonnier. Il a également pris un an de travaux. L’aménagement est original avec un mélange de pierre, de bois, de métal et de verre.

Les moyens mis en place pour concrétiser notre projet

La vente de ma société nous a permis d’acheter notre domaine et de réaliser notre rêve d’une « ferme d’accueil ».

Cela nous a demandé beaucoup de détermination car nous n’étions pas agriculteurs. Nous avons dû procéder à plusieurs demandes administratives auprès de la SAFER (Sociétés d’Aménagement Foncier et d’Etablissement Rural), et il a fallu faire preuves de patience ! Nous n’avons pas pu nous installer en un claquement de doigt !

Grange au bord de l'étang,  transformé en gîte
Grange au bord de l’étang, transformé en gîte

Même si la vie et les multiples expériences qui en découlent nous ont formées pour le lancement de notre nouvelle activité, Gîtes de France reste notre conseiller principal. Brigitte, directrice du relais des Deux-Sèvres,  nous a donné des idées et des conseils pour la construction de nos hébergements, notamment concernant les volumes des pièces, afin que l’on reste conforme au cahier des charges du label. Nous avons aussi profité des journées de formation que proposait le relais.

Nous sommes d’ailleurs toujours en apprentissage, nous aimons profiter de l’expérience et des qualités des personnes de notre entourage : notamment nos voisins agriculteurs, les professionnels du Centre Régional de la Propriété Forestière, notre comptable, nos amis du monde de l’équitation, et bien sûr, nos familles.

Notre passion

Notre projet d’activité agrotouristique a deux axes majeurs.

Pour la partie « touristique » nous avons crée nos gîtes. Pour la partie « agro », nous avons une ferme où nous nous occupons avec plaisir de nos chevaux, nos ânes, nos poneys, nos lamas, nos vaches, nos moutons et nos volailles. Nous faisons visiter la ferme à nos hôtes, ils peuvent même s’y promener seuls s’ils le souhaitent.

Nous sommes aussi gestionnaires de 40 hectares de forêt et de 30 hectares de pâturage. Nous avons un jardin potager et nous pressons nos pommes de notre verger pour obtenir un jus de fruits naturel. Nous avons toujours le plaisir d’en offrir une bouteille à nos vacanciers.

Dans notre grange j’ai créé un atelier de menuiserie et j’adore fabriquer, par exemple, les barrières typiques de la région, des nichoirs à oiseaux et des abris pour nos animaux dans le pré. Nous avons aussi un atelier de vannerie dans la grange.

Avec ma femme nous avons une passion commune : l’attelage des chevaux. Nous prenons tous les deux beaucoup de plaisir dans la complicité que nous avons avec nos chevaux pendant leur préparation. Et nous proposons à notre famille, nos amis et aussi nos vacanciers de faire de belles balades en calèche dans la forêt.

Quand les hôtes arrivent dans notre domaine, nous nous rendons toujours disponibles pour les accueillir et nous leur parlons des activités de la ferme auxquelles ils peuvent profiter.  Et si la préparation de l’attelage des chevaux et la promenade en calèche les intéressent, nous organisons un moment dans la semaine qui peut leur convenir.

Pour bien apprécier ce moment avec les chevaux, on commence par aller les chercher dans leur pré. Puis il faut les brosser, faire leurs sabots et leur installer les harnais avant de les atteler à la calèche. Ce moment de préparation convivial avec les chevaux dure environ 30 minutes. La promenade en elle-même dure environ une heure et nous empruntons de belles allées dans la forêt, un chemin autour de l’étang et le long de la rivière.

Lors des promenades nous passons devant le près des vaches, des bœufs, des brebis, des ânes et des lamas. Selon la saison, la forêt offre une diversité de flore et de faune à découvrir.

Notre domaine est avant tout une ferme et nous cherchons à améliorer notre autonomie tous les ans : nous produisons du foin, du blé et de la paille pour nos animaux; des fruits et légumes dans notre verger et notre jardin potager; nous fabriquons des jus de fruits et de la viande de haute qualité; et enfin du bois de chauffage.  Tout ceci pour notre propre consommation personnelle. Nous développons aussi des liens avec des producteurs locaux et nous encourageons les circuits courts autant que possible. Nous pouvons proposer, par exemple, des paniers de fruits et de légumes à nos vacanciers.

Notre plaisir au quotidien

La conclusion de cette aventure est plus que positive, nous ne regrettons rien !

Nous avons ouvert nos gîtes principalement pour continuer une activité professionnelle qui est en lien avec nos compétences et nos passions communes : la construction, la création (la rénovation de nos hébergements), la communication, les relations humaines et les rencontres.

Nous aimons l’échange et le partage avec une grande diversité de personnes tout en étant si proche de la nature. Nous sommes heureux de voir nos vacanciers se détendre et prendre du plaisir dans ce lieu magique.

Une anecdote à vous raconter

Une de nos plus belles rencontres a été avec un couple dont le monsieur était un médecin passionné par le monde des insectes.

Notre région, la Gâtine, est connue pour être une réserve importante de faune et de flore. D’ailleurs nous sommes tout près d’un site naturel protégé et classé par le réseau Natura 2000. Ce médecin est venu chez nous pour profiter de cet environnement et on le voyait tous les jours dans le domaine, d’assez loin, en train de faire de grandes gestes des bras. Plus tard en parlant avec lui nous avons compris qu’il utilisait une épuisette à papillons pour capturer des insectes de toutes tailles et de couleurs différentes. Il nous montrait ces spécimens sous un microscope et on entrait dans un nouveau monde de beauté et de couleurs qu’on ne pouvait pas voir à l’œil nu. Depuis cette rencontre, ce sont devenus des amis. Au total il a trouvé plus de mille espèces différentes d’insectes sur notre domaine.

Adhérent Gîtes de France

Pour  nous les Gîtes de France font partie du patrimoine français : un label, une marque de qualité, bien “Made in France”.

Depuis toujours, ce label représente pour nous la qualité, la sécurité, le sérieux, et la confiance.

De plus, les Gîtes de France réussissent à rester moderne et innovant dans leur approche, à répondre et même anticiper les besoins des vacanciers, qui ont beaucoup changé en 60 ans.

Un peu de prospective

Notre vision du tourisme chez l’habitant, et du tourisme dans son ensemble, se combine de plus en plus avec le concept d’ « éco-responsabilité ». Nous sommes heureux de nous sentir soutenus et conseillés par les Gîtes de France dans ce domaine.

L’agro-tourisme, c’est-à-dire les vacances à la campagne et notamment à la ferme, enthousiasme surtout les personnes qui veulent se ressourcer et se nourrir de notre belle nature. Si nous voulons la garder dans les vingt ans qui viennent, nous devons tous nous sentir ses gardiens et ses protecteurs. Nous avons pour éthique ce respect de l’environnement qui nous entoure, et notre domaine offre une grande biodiversité, du calme, de la tranquillité et aussi de la beauté.

Nous sommes fiers de la qualité et du niveau de confort de nos quatre gîtes, mais aussi conscients que l’idée de qualité change au fil des ans. Surtout au niveau des nouvelles technologies. Nous offrons, aujourd’hui, des vacances à la campagne avec tous les conforts de la vie moderne : toute la gamme d’électroménager dans chaque gîte, mais aussi la télévision, l’accès à internet etc…

Par contre, nous sommes persuadés que plus tard nous allons accueillir de plus en plus de vacanciers qui cherchent à s’éloigner de toute cette vie moderne, au moins le temps de leurs vacances. Nous serons heureux de les soutenir quelque soit leur choix.

Le tourisme culturel est très important actuellement et nous fournissons des guides dans chaque gîte. Par contre, nous allons accueillir dans les années qui viennent des vacanciers qui préfèrent se concentrer sur leur bien-être pendant leur séjour. Nous avons commencé à proposer des services avec ce concept : nous offrons un parcours de santé, avec une activité de pêche à l’étang et à la rivière, un espace bien-être avec jacuzzi, sauna et hammam, des belles allées pour des promenades à pied, en vélo ou bien à cheval, mais aussi des ateliers de menuiserie et de vannerie. Et nous allons continuer à développer nos idées !

Si vous souhaitez découvrir les gîtes de Philippe et Angéla, et y séjourner: "Domaine des Chervelières", gîtes à Vouhé - Deux-Sèvres  | Ref.: 633, 634, 618, 619

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s