Nous avons trouvé rapidement  une grande maison pour nous, nos animaux et pour accueillir des hôtes.

Qui êtes-vous ? 

Nous sommes arrivés dans la Loire, mon mari et moi,  nous avions 31 ans, notre premier garçon avait 6 ans et nous avons eu notre deuxième garçon deux ans  plus tard.  Originaire de la Drôme et du Vaucluse, suite à une recherche d’emploi, mon mari a trouvé un poste de formateur dans l’enseignement : j’ai dû laisser mon travail d’hôtesse d’accueil pour suivre mon mari. 

Dès notre arrivée dans la région, je disposais  de temps et  j’ai pris contact avec des agences, des mairies … Afin de trouver la demeure pour notre nouvelle vie et notre projet de vie commune : mon mari avait pour idée d’ouvrir une ferme-école et moi j’étais plus orientée vers une structure d’accueil  du type « gîte  » afin de privilégier notre vie de famille indépendamment  de cette activité. Nous avons trouvé rapidement  une grande maison pour nous, nos animaux et pour accueillir des hôtes.

 

 

Où vivez-vous ?

Nous avons été séduits par la gentillesse et l’accueil des habitants du village, par sa diversité et toutes les activités sportives proposées.

Nous habitons dans la Loire, à Sauvain, c’est à 20 minutes des villes de Montbrison et Boën, et à 1 h de Saint-Etienne et 1.30 h de Lyon.

Avant d’acheter notre maison, nous avons été en location 6 mois dans la Loire à 50 minutes de Sauvain. Nous avions pris l’habitude de venir régulièrement à Sauvain, dès que la famille venait nous rendre visite, nous les emmenions ici pour la beauté du village et de sa région, et pour goûter le fromage régional et local  « la fourme de Montbrison ». D’ailleurs, on repartait toujours avec du pain de seigle fait à la boulangerie du village et de la charcuterie de pays !

Par la suite, nous y avons trouvé notre maison ! Cette maison avait d’ailleurs une histoire au sein de Sauvain, la famille Lépine (celle du concours Lépine, le préfet de police) possédait cette demeure en résidence secondaire et de nombreux habitants venaient y travailler en tant que bonne, cuisinière …

Nous avons été séduits par la gentillesse et l’accueil des habitants du village, par sa diversité et toutes les activités sportives proposées.

Le village de Sauvain a obtenu le label « village de caractère »,  nous sommes à 9 km de la station familiale de ski de Chalmazel  qui proposent des activités été comme hiver. On peut aussi effectuer de nombreuses randonnées, découvrir des musées sur la fabrication d’huile de colza, les métiers d’autrefois, la vie d’antan, la fabrication de la fourme, mais aussi le musée du vin d’autres musées culturels : musée de la Diana  …

Beaucoup de vacanciers découvrent la région pour la première fois et sont surpris de la richesse et de l’offre de visites et d’activités possibles tout au long de l’année.

Les étapes de la réalisation du projet

Nous avons beaucoup anticipé, organiser tout ce qui était possible de faire (mobilier, chantier de rénovation …)

Nous sommes propriétaires de cette maison, qui date de 1870, depuis février 2000. Nous l’avons, mon mari et moi-même, rénovée avec beaucoup d’énergie durant de  nombreuses années pour réhabiliter la partie que nous occupons actuellement.

Quatre ans plus tard, en 2004, nous avons entrepris la rénovation de la partie gîte en 6 mois. Nous avons beaucoup anticipé, organiser tout ce qui était possible de faire (mobilier, chantier de rénovation …). Nous avons fait le choix de débloquer le prêt au dernier moment, avant l’arrivée des vacanciers, car nous avions peu de moyens. Finalement nous avons pu ouvrir notre gîte en  juillet  2004.

Quels séjours proposez-vous ?

Nous avons une basse-cour composée d’oies de guinée, d’oies blanches, de coqs, de différentes races de poules, des pintades, des dindons et surtout notre mascotte Chaya, notre chèvre alpine !

Notre gîte se nomme «  Au Temps Passé  »  car ici on retient que c’est une maison de famille, il y règne une ambiance reposante  sans oublier une décoration atypique grâce à ses magnifiques boiseries d’origine, ses pièces spacieuses, en effet la hauteur de plafond est de 3.20 m !  Ce qui est peu ordinaire pour la région.

J’ai donné un thème à chacune des quatre chambres, agrémentées d’objets anciens qui replongent nos visiteurs dans le passé, tout en privilégiant le confort et la modernité dont nous avons tous besoin pour pouvoir séjourner agréablement.

Nous avons une basse-cour composée d’oies de guinée, d’oies blanches, de coqs, de différentes races de poules, des pintades, des dindons et surtout notre mascotte Chaya, notre chèvre alpine ! Au printemps, nous avons la joie d’avoir des chevreaux, des poussins, des oisons …. Et ceci est fort apprécié pour nos hôtes.

 

Comment le label Gîtes de France® vous a-t-il accompagné ?

Nous avons contracté un prêt bancaire  pour nous aider à l’achat de matériaux, car nous avons réalisé le maximum de travaux par nous-mêmes.

Une partie de l’aide nous a été octroyée par le biais de subventions avec l’aide de Gîtes de France®, mais pris par le délai, et la peur de ne pas être prêts pour la date d’ouverture, nous avions commencé à détruire une cloison, ce qui a été sanctionné et nous n’avons eu que partiellement la subvention !

Une journée de formation par Gîtes de France® pour nous préparer  à l’accueil des vacanciers.

Vos motivations

Le choix, l’acquisition de notre maison nous ont permis d’accueillir des hôtes et ceci contribue et nous permet de vivre dans un cadre fort agréable.

Nous partageons un échange, une vision et des moments conviviaux avec nos hôtes et ceci avec des groupes très différents les uns des autres.

Comment vivez-vous de votre activité touristique ?

Lors de la dernière visite de l’Agence Départementale de Développement Touristique pour l’agrément  en décembre 2016, nous avons été félicités pour le bon état du gîte

Cette activité professionnelle nous permet d’avoir un complément de salaire, et cela me permet de travailler à l’extérieur à mi- temps. Il y a tout de même des impondérables avec cette activité, il faut être présent pour l’accueil et le départ de nos hôtes et veiller à être disponible lors de leur séjour.

Nous actualisons le mobilier et l’électroménager très régulièrement et faisons continuellement des travaux d’entretien (les peintures.. etc) pour le gîte afin que celui-ci reste toujours propre et agréable. Lors de la dernière visite de l’Agence Départementale de Développement Touristique pour l’agrément  en décembre 2016, nous avons été félicités pour le bon état du gîte et ceci nous fait très plaisir car nous nous investissons beaucoup pour qu’il soit de qualité pour nos hôtes.

Votre plus belle rencontre

La famille a pris beaucoup de photos de ces moments et ils m’ont beaucoup remerciés pour cet acte qui a ému et plu à leur papy

Une rencontre que je garde en souvenir, nous avons reçu une grande  famille et avec leur grand-père. Ce papy avait été paysan et il avait eu des chèvres qu’ils adoraient. C’était au printemps et notre chèvre Chaya avait deux chevreaux.

J’ai fait participer la famille à la traite afin de goûter le lait et lors de l’apéritif, j’ai apporté au papy  un des chevreaux qu’il a gardé sur ses genoux durant plusieurs heures avec beaucoup d’émotion et de plaisir. La famille a pris beaucoup de photos de ces moments et ils m’ont beaucoup remerciés pour cet acte qui a ému et plu à leur papy. Je repense souvent à la gentillesse de ce grand-père et à son bonheur parmi ses enfants.

 

Votre regard sur le label Gîtes de France®

Nous travaillons avec les Gîtes de France® depuis plus de 12 ans, je pense que le label est un gage de qualité et de sérieux pour nous adhérents et pour les vacanciers. Le personnel en relais est toujours disponible pour nous conseiller, aider et orienter dans nos questionnements.

Comment imaginez-vous votre activité touristique dans 20 ans ?

Je pense que les besoins de la clientèle  future seront de plus en plus axés sur la recherche du bien-être, et les services qui vont avec : soins, massage, hammam, piscine …

Aujourd’hui, l’accès à la wifi est une évidence dans les exigences des vacanciers mais aussi la présence de différents appareils, (par exemple des enceintes Bluetooth) ces équipements devront bientôt compléter nos structures, car ces besoins commencent à faire partie d’un confort que nos vacanciers désirent avoir en vacances.

Si vous souhaitez découvrir le gîte de Nathalie et y séjourner : 
"Au temps passé"- à Sauvain dans La Loire | Réf. 42G1423

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s