Troisième génération de la famille propriétaire du gîte, qui aime se définir comme ayant les pieds sur terre et la tête dans les étoiles !

Ma bio

Je suis née au pied de la Montagne Noire Tarnaise où se trouve notre ferme familiale et j’ai grandi aux quatre coins des forêts de France car mon père était garde-forestier. De formation scientifique, j’ai été enseignante pendant 12 ans au pied des Pyrénées, puis à Carcassonne. Nous sommes ensuite partis vivre à Paris où mon mari travaillait dans une grande multinationale et où mon plus jeune fils est né. De là, toute la famille a pris le chemin de Bruxelles où nous avons vécu et travaillé pendant près de 25 ans. Avec des parents français, un grand-père espagnol, un mari néerlandais, une belle-mère allemande, de très nombreux amis belges et d’autres nationalités, nous sommes revenus avec une âme profondément européenne

 

Ma région coup de cœur

Quand ma grand-mère maternelle, Rose, a décidé de faire rénover une ancienne ferme située dans le hameau de La Rivière du Sant à côté de la ferme familiale, pour la louer avec les Gîtes de France®

Tout a commencé au début des années 70 quand ma grand-mère maternelle, Rose, a décidé de faire rénover une ancienne ferme située dans le hameau de La Rivière du Sant à côté de la ferme familiale, pour la louer avec les Gîtes de France®. Elle trouvait cette idée merveilleuse : faire découvrir notre belle région à des vacanciers venus de la France entière et d’ailleurs, découvrir la leur à travers eux, échanger des recettes de cuisine, des confitures et des graines de fleurs, voir courir leurs enfants après les papillons et leurs parents repartir reposés et plein d’énergie, Pendant plusieurs années, toute la famille a eu plaisir à rénover le bâtiment et à accueillir de nombreux vacanciers qui ont ainsi découvert notre belle Montagne Noire et les richesses insoupçonnées du Tarn. Tous voulaient même nous aider à soigner les animaux – chèvres, poules, lapins, truites, chiens et chats – à faire les fromages, à rentrer les foins, à cueillir les légumes et les fruits…

Le gîte a dû être fermé au début des années 90 quand mes grands-parents et mes parents sont devenus trop âgés pour s’en occuper et que notre activité professionnelle nous retenait loin. Il était bien triste sans les rires des enfants et la bonne odeur des barbecues.

Mémé Rose qui ouvrit le gîte au début des années 70, dans ses bras Bamby, un petit chevreuil abandonné par sa mère que Mémé Rose a sauvé avec le lait d’une chèvre du troupeau

Les grandes étapes de mon projet

 

Mais notre rêve était de reprendre le flambeau, de rénover la ferme, replanter le verger et de rouvrir le gîte en faisant partager les passions des membres de la famille. Nous souhaitions participer ainsi à l’économie locale.

Rêve que nous avons pu commencer à réaliser le 1er août 2015.Et sont naturellement revenus les rires d’enfants et les odeurs de bons repas au gîte.

 

Les moyens mis en place pour concrétiser mon projet

Pour faire visiter notre magnifique vallée sauvage du ruisseau du Sant, nous avons rouvert les sentiers que j’empruntais enfant avec mon grand-père en menant le troupeau au pâturage, et qui s’étaient perdus

Dans un premier temps nous avons embelli maison et jardins. Nous avons fait installer le wifi, ce qui n’est pas toujours aussi simple et rapide dans une région montagneuse comme la nôtre. Je me suis également impliquée dans les différents réseaux touristiques, scientifiques et replongée dans l’histoire régionale de l’Occitanie, particulièrement riche. J’ai tout naturellement repris des cours d’Occitan, cette belle langue que parlaient mes grands-parents. J’ai commencé un blog que j’illustre régulièrement avec des articles et des photographies prises dans notre vallée. Tout cela en vue notamment d’enrichir le séjour des futurs vacanciers.

Pour faire visiter notre magnifique vallée sauvage du ruisseau du Sant, nous avons rouvert les sentiers que j’empruntais enfant avec mon grand-père en menant le troupeau au pâturage, et qui s’étaient perdus. Nous avons préparé des sentiers botaniques, forestiers et géologiques car nous sommes situés dans le Parc National du Haut Languedoc et en zone Natura 2000. Ainsi, notre gîte a pu être labellisé PANDA en 2015.

Nous avons d’autres gîtes en travaux dans la ferme qui est un ancien moulin à eau, en privilégiant toujours les artisans locaux, l’architecture régionale, les matériaux renouvelables et les économies d’énergie.

Petit coin secret dans la vallée du ruisseau du Sant accessible par un sentier de chèvres que nous avons aménagé

Mes passions 

Maintenant, nous avons enfin un peu de temps pour pratiquer à nouveau l’astronomie, la géologie, la botanique, la photographie, le tir à l’arc, inviter des amis…

Quand nous étions étudiants, nous avions beaucoup de passions et pratiquions plusieurs sports mais pendant plus de 35 ans d’une vie active trépidante, nous n’avons pas eu une minute à nous. Maintenant, nous avons enfin un peu de temps pour pratiquer à nouveau l’astronomie, la géologie, la botanique, la photographie, le tir à l’arc, inviter des amis… Pour lire ou tout simplement promener nos deux jeunes chiens. En un mot, retrouver un sens à la vie et autant d’occasions pour faire des découvertes à partager un jour avec les vacanciers.

Tapisserie de Dom Robert,  « Le Rocaillé», dessinée dans notre ferme proche du gîte et portant son nom.

Mon plaisir au quotidien

Des plaisirs simples, mais de vrais plaisirs ! Dont on gardera longtemps le souvenir.

Avec la troisième et la quatrième génération, une nouvelle aventure commence pour nous et pour nos vacanciers. Nouvelles rencontres, nouveaux échanges.

Depuis la réouverture en août 2015, les belles surprises s’enchaînent : comme le sourire émerveillé de Corentin découvrant une écrevisse, celui de ses grands frères s’entraînant avec mon fils aîné qui pratique l’escrime médiévale, Simon donnant du grain et Justine caressant notre lapin Câlin… Sans parler du délicieux repas Breton que nous ont concocté les parents de Titouan ou des discussions d’astrophysique avec Joel, ancien professeur de mathématiques… Des plaisirs simples, mais de vrais plaisirs ! Dont on gardera longtemps le souvenir.

Erik et Loïc,  la quatrième génération, de retour de balade avec Winny

Une anecdote à vous raconter

L’un d’eux n’est jamais reparti, il est devenu mon mari !

Une année, l’université de Montpellier nous a adressé des étudiants en biologie néerlandais dans le cadre d’une recherche d’écologie animale dans la Montagne Noire, très riche en biodiversité, Ma grand-mère m’a demandé de les accueillir en anglais. L’un d’eux n’est jamais reparti, il est devenu mon mari ! Et depuis lors il a participé activement à ce projet familial car il est très bricoleur.

Adhérent Gîtes de France®

Des vacances sont réussies parce que tous les membres de la famille (parents, enfants, ados, bébés, grands-parents,..) se sont sentis bien.

Notre gîte existe depuis bientôt 50 ans. Sur cette longue période, nous avons pu observer les changements dans les attentes et les besoins des vacanciers auxquels nous essayons de répondre de nôtre mieux. Mais il y a une constante, qui est essentielle à mes yeux: des vacances sont réussies parce que tous les membres de la famille (parents, enfants, ados, bébés, grands-parents,..) se sont sentis bien et que tous sont rentrés à la maison riches de bons souvenirs à partager et de découvertes à approfondir.

Le gîte de la Bergerie du Sant

Un peu de prospective

La France a une formidable diversité à offrir aux touristes français et étrangers qu’elle doit préserver et une vraie générosité à cultiver.

Pendant mes études j’ai vécu dans plusieurs régions françaises puis, pour des raisons professionnelles, nous avons beaucoup voyagé en Europe et dans le monde. Cela a été pour nous l’occasion d’échanges très riches mais aussi d’inquiétudes. La France a une formidable diversité à offrir aux touristes français et étrangers qu’elle doit préserver et une vraie générosité à cultiver. Elle répondra ainsi à une profonde recherche de sens qui ne peut que s’exacerber dans notre société mondialisée.

La préservation de ces richesses naturelles et culturelles est devenue essentielle si nous voulons que les prochaines générations y aient un jour accès et nous sommes heureux d’y apporter notre petite contribution.

Quant aux nouveaux moyens de communication, s’ils peuvent permettre de se faire des amis à l’autre bout de la planète qui ont des centres d’intérêts communs, mais que l’on ne rencontrera jamais, ils permettent aussi de garder un petit lien d’amitié avec ceux rencontrés dans la convivialité, un jour, dans un gîte et de poursuivre ainsi ses vacances.

Si vous souhaitez découvrir le gîte Panda de Myriam et Albert à Verdalle dans le Tarn et y séjourner : 
"La Bergerie du Sant"- Tarn | Réf. 81G341

Un commentaire

  1. C’est très beau comme projet et comme initiative. Je ne peux que vous en féliciter. Mais j’avoue que pour bien la réussir il faut des gens comme vous prêts à donner sans retour aucun.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s