Michèle, propriétaire d’un gîte de groupe dans le Tarn et Garonne
Michèle, propriétaire d’un gîte de groupe dans le Tarn et Garonne

« Je suis propriétaire et retraitée, associée avec ma fille dans la gestion d’un gîte de groupe, le Jardin d’en Naoua, dans le département du Tarn et Garonne. »

Ma bio

Après avoir été secrétaire et formatrice en Maison Familiale Rurale pendant quinze ans, j’ai ensuite dirigé une maison familiale de vacances durant dix ans.
Suite à la faillite de cette maison familiale, j’ai vécu un licenciement économique en 1997. Me retrouvant sans activité professionnelle, je ne souhaitais pas quitter ma région pour des raisons familiales.
J’ai eu l’opportunité de reprendre un bien immobilier appartenant à la famille de mon mari, une ancienne ferme dans la région de Lomagne.
Depuis que je suis à la retraite c’est ma fille qui gère l’activité de notre hébergement touristique. De formation supérieure en hôtellerie et restauration, elle a effectué des stages et travaillé dans des palaces à Oxford et à Paris.

Revenue dans la région pour rejoindre son compagnon, elle a aussi travaillé comme directrice de restauration avant de s’installer avec sa famille dans le village de Maubec, et diriger notre gîte.

Ma région coup de cœur

La Lomagne est une région naturelle du nord-est de la Gascogne, entre le Gers et le Tarn-et-Garonne.

Notre propriété, le Jardin d’en Naoua, est une ferme familiale datant du XVIII° siècle.
Elle est située au cœur du grand sud ouest de la France, proche de Toulouse, aux confins de la Gascogne, pays des bastides, villages médiévaux, pigeonniers, châteaux et abbayes…

Ce lieu se trouve dans un coin de campagne privilégié, à 45 minutes environ de trois capitales départementales, au caractère patrimonial et culturel de qualité : Montauban, Auch et Toulouse.

Nous avons la chance d’être assez loin de l’agitation des villes. La nature, le calme, la verdure, les bois et la pierre de notre région, donnent un cadre reposant à notre gîte, avec autour de nombreux loisirs accessibles à tous.

Les grandes étapes de mon projet

En 1995, nous sommes devenus, avec mon mari, propriétaires de la ferme d’en Naoua, que mes beaux-parents n’exploitaient plus depuis déjà dix ans.

Les bâtiments, qui représentent en tout 1000 m², avaient besoin d’importants travaux de rénovation.
En devenant propriétaires, nous avons de suite réfléchi à rentabiliser ce patrimoine agricole. Et compte tenu de mon expérience professionnelle dans le tourisme rural, nous nous sommes tournés naturellement vers les Gîtes de France du Tarn-et-Garonne. Ce label était en adéquation avec notre projet de transformation d’un bâti rural pour l’accueil touristique.

C’est en 1997 que les travaux de la ferme ont été entrepris et auront duré neuf mois. Notre gîte de groupe s’est ouvert en 1998 avec la labellisation des Gîtes de France la même année.

Les moyens mis en place pour concrétiser mon projet

Le financement des investissements a été réalisé par nos fonds propres, essentiellement par mes indemnités de licenciement.

Mais aussi par des subventions départementales, régionales, et européennes, et enfin par un prêt bancaire.
Je n’ai pas reçu de formation spécifique en dehors de celles effectuées lors de mon ancienne fonction de salarié. J’ai pu bénéficier de l’accompagnement et des conseils du relais départemental des Gîtes de France, ainsi que du Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) du Tarn-et-Garonne.

Ma passion

Je désirais travailler dans l’accueil touristique tout en conservant ma vie de famille, si précieuse à mes yeux.

Notre gîte de groupe m’a permis de profiter de ce mode de vie privilégié, alliant vie professionnelle et privée.
J’ai aimé créer ce projet de A à Z avec mon mari. Mes beaux-parents ont aussi participé à la réalisation de notre hébergement, en nous transmettant ce patrimoine et l’histoire du domaine.

Avec nos vacanciers nous partageons l’histoire de la ferme et de ses environs, mais aussi son patrimoine culturel. Nous avons créé une exposition sur la vie rurale en Lomagne du XVIII° au XX° siècle, pour montrer les nombreux et très anciens objets de la ferme. Cela plaît beaucoup à nos hôtes.

Nous pratiquons aussi la randonnée pédestre. Nous organisons pour nos hôtes des circuits accompagnés et commentés par nos soins. Nous aimons sortir des sentiers balisés pour leur faire découvrir les petits coins atypiques de notre Lomagne. Cela leur permet d’en apprendre plus sur la faune, la flore et l’histoire de notre région.

Mon plaisir au quotidien

Notre activité d’accueil en hébergement touristique a permis de créer des emplois.

En effet, nous passons par des sous-traitants pour gérer certains services comme la blanchisserie, la jardinerie… De cette manière nous faisons appel à des professionnels avec leur expertise et cela nous permet aussi de nous concentrer sur notre cœur de métier : l’accueil.
Notre activité nous demande rigueur et professionnalisme, cependant nous gardons notre convivialité à chaque instant pour accueillir les hôtes. C’est indispensable.

J’aime recevoir les vacanciers, les découvrir et faire en sorte qu’ils se sentent à l’aise et qu’ils se plaisent dans ce lieu.

Une anecdote à vous raconter

Il y a un an environ j’ai accueilli un groupe de vacanciers venu passé un weekend chez nous.

L’un d’eux me demande s’ils sont loin de la commune de Maubec car ils doivent récupérer une commande au drive d’un supermarché.
Surprise, je les informe que notre village, situé à trois kilomètres et comptant seulement 14 habitants, ne dispose pas de commerces. Ils ont dû se tromper de « Maubec » ! En effet, lors de leurs achats sur le site internet du commerçant, ils avaient cliqué sur le département du Var (83) au lieu du Tarn-et-Garonne (82).
Fort heureusement, ils ont pu rapidement résoudre leur problème en faisant une dizaine de kilomètres pour faire leur course.

Adhérent Gîtes de France

La particularité du label Gîtes de France est sa notoriété, sa capacité à rassembler des adhérents sur l’ensemble du territoire français, y compris dans des régions ne possédant pas un fort potentiel touristique.

L’avantage est que les propriétaires Gîtes de France sont indépendants dans la gestion de leur activité. Cependant, le label doit faire attention à rester à l’écoute de ses adhérents afin qu’ils restent motivés et intéressés.

Un peu de prospective

Pour le futur du tourisme chez l’habitant, nous pensons que le label Gîtes de France doit se renforcer face à ses nouveaux concurrents.

L’environnement devra être mieux préservé, la sécurité et la qualité des hébergements se devront d’être optimisées.
Les hébergements seront dotés des nouvelles technologies, de services personnalisés, de prestations sur place ou à proximité : Culture, patrimoine, territoire, loisirs, bien-être, gastronomie, sport…
Les hôtes auront toujours besoin de nature et de calme. La clientèle sera de plus en plus européenne, voire internationale mais aussi et surtout de proximité (de la région).
Pour les groupes, un fort besoin de se retrouver et de créer du lien se ressentira.

Si vous souhaitez découvrir le gîte de groupe de Michèle et y séjourner : "Le Jardin d’en Naoua", gîte de groupe à Maubec - Tarn et Garonne | Réf. TG190

un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s