Mélanie et Laurent, propriétaires de deux écogîtes dans les Hautes-Alpes
Mélanie et Laurent, propriétaires de deux écogîtes dans les Hautes-Alpes

« Laurent et moi étions journalistes et habitions en région grenobloise avant d’ouvrir nos écogîtes. »

Notre bio

Photographe de presse indépendant pour lui pendant vingt-cinq ans, et journaliste de presse écrite pour moi pendant dix ans.

Nous avions une vie « à l’envers » : cinquante heures de travail par semaine, sept jours sur sept, avec des revenus confortables mais nous ne profitions pas assez de nos enfants…

Nous sommes partis en famille faire un tour de l’Amérique du Sud pendant trois mois avec chacun un petit sac comme simple bagage. Nous avons vécu l’essentiel pendant ce voyage : des relations humaines enrichissantes et la re-découverte de la notion du temps, du « vivre ensemble ».

Au retour de ce séjour, tout est devenu très clair sur le mode de vie que nous souhaitions mener. Nous avons tout laissé derrière nous et vite cherché à construire une nouvelle vie…

Notre région coup de cœur

Nous avons déménagé dans le Haut Buëch, dans le département des Hautes-Alpes en région Provence Alpes Côte d’Azur.

Nous recherchions un lieu isolé, à l’abri de l’agriculture intensive car nous souhaitions monter parallèlement une ferme apicole bio et ainsi nous mettre à l’abri de tout pesticide pour notre production de miel.

Nous avons aussi une grande famille c’est pourquoi le choix de ce secteur géographique a été aussi porté par les prix de l’immobilier.
Enfin nous voulions vivre et construire ce projet en montagne, dans un lieu préservé et loin des sentiers battus…

Les grandes étapes de notre projet

L’idée d’entreprendre ce projet a germé en 2008.

Nous avons ouvert notre premier écogîte en juin 2011, et le second en octobre 2013. Nous avons eu pour chaque gîte environ un an pour réaliser les travaux.

Les moyens mis en place pour concrétiser notre projet

Nous avons eu la chance de commencer notre aventure en ayant l’apport de la vente de nos deux maisons en Isère, ce qui nous a permis de limiter les crédits bancaires.

Nous avons uniquement emprunté de l’argent pour réaliser les travaux des gîtes. De plus, avec l’aide de Gîtes de France Hautes-Alpes, le Conseil Général des Hautes-Alpes et le Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) nous ont accordé des subventions, nous permettant de compléter notre investissement pour les travaux.

Aujourd’hui nous avons réussi à trouver un équilibre financier, en effet nous n’avons pas un énorme prêt à rembourser. Notre famille nous a aussi soutenus dans ce projet par des aides financières.

Notre passion

En parallèle de nos gîtes, nous pratiquons à haute dose la montagne ! En randonnées hivernales ou estivales, par des excursions en raquettes et la pratique du ski.

Je suis accompagnatrice en montagne, je travaille dans cette activité depuis juillet 2014. C’est un vieux rêve pour moi qui a pris forme.
Quant à Laurent, il s’adonne encore aux travaux annexes de notre activité d’écogîtes. Par exemple, il aménage régulièrement des sentiers de randonnée pour que nos vacanciers puissent faire des balades dans la forêt à proximité des gîtes. Il s’occupe également avec passion de ses ruches.

En effet, nous disposons de cinquante ruches, chaque ruche hébergeant environ 50 000 abeilles (je vous laisse compter le nombre total d’abeilles !).
Pourquoi l’apiculture ? Laurent avait un grand-père apiculteur et il a baigné tout petit dans cet univers. Cela faisait longtemps qu’il voulait se lancer dans cette activité à son tour, c’était un rêve de gamin.

Il partage cette passion avec nos hôtes en les emmenant avec lui pour la récolte du miel l’été, et il propose également la visite des ruches hors saison.

La montagne nous la partageons au quotidien avec nos vacanciers.
Une fois mon diplôme de guide en poche, nous allons organiser des séjours tout compris, avec hébergement et accompagnement en montagne.
Nous envisageons aussi d’ouvrir un gîte d’enfants, avec un projet basé sur la découverte du miel et de la montagne.

Notre plaisir au quotidien

Nous voulions avant tout créer une activité de nos propres mains, sur place, pour nous permettre de concilier notre vie de famille et une activité professionnelle.

Nous sommes de nature ouverts, assez bavards et curieux. Rencontrer et satisfaire de nouvelles personnes tout au long de l’année est un challenge que nous adorons !

C’est une surprise à chaque fois et nous aimons partager nos convictions, notre manière de voir l’avenir, notre positivisme et transmettre un peu de notre énergie…

Une anecdote à vous raconter

L’été de l’ouverture du premier gîte, nous avons accueilli une famille venue des environs de Grenoble, qui avait réservé à la dernière minute alors que nous venions d’ouvrir notre planning.

Nous avons tout de suite accroché avec eux : le même point de vue, les mêmes envies, des enfants du même âge…. Ils sont ensuite revenus à plusieurs reprises et nous sommes devenus amis.

Ils nous ont même prêté leur maison en Bretagne pour des vacances à la Toussaint. Actuellement ils viennent d’acheter une maison et mon mari les aide pour leur éco-construction !

Adhérent Gîtes de France

Pour nous Gîtes de France est comme une grande famille, qui sait s’occuper de tous ses enfants.

Une famille qui a su évoluer, mais doucement, en prenant soin de garder ses valeurs, son âme.

Un peu de prospective

Je pense que les préoccupations environnementales vont prendre une place de plus en plus importante, elles seront liées directement au bien être des personnes en vacances.

Le contact humain primera sur la qualité des hébergements. Dans nos écogîtes, nous recevrons majoritairement une clientèle française, plutôt urbaine et de classe moyenne ou aisée.

Ils auront déjà adopté les bons comportements : trier les déchets, consommer local et bio, avoir des activités en lien avec l’environnement et les circuits courts. Pas de sur-activisme mais bien du vivre ensemble et du repos… Pour contrecarrer le « burn-out » permanent en ville !

Si vous souhaitez découvrir les écogîtes de Mélanie et Laurent et y séjourner :
 "Les Bayles Abeilles", écogîtes à Montbrand - Hautes-Alpes | Réf. 1175, 1176

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s