Mathilde est passionnée de cuisine
Mathilde est passionnée de cuisine et propriétaire d'une maison d'hôtes

« Je suis cuisinière de métier et quand mon père, pêcheur professionnel, m’a proposé que l’on devienne partenaire pour faire une activité de chambres et table d’hôtes, j’ai dit oui sans hésiter ! »

Ma bio

J’ai un diplôme de l’Ecole Supérieure de Cuisine Française que j’ai obtenu en 2012 à l’école Ferrandi à Paris.
Puis j’ai travaillé deux ans au sein de restaurants étoilés. Mon père, qui lui est un pêcheur depuis 1987, a pendant ce temps acquis une maison traditionnelle au bord du lac Léman.
Cette maison est typique de notre région et a été réalisée en pierre de Meillerie entre les années 20 et 30. Tous les grands bâtiments des villes bordant notre lac sont faits en pierre de Meillerie.
Mon père m’a proposé de transformer cette maison en chambres et table d’hôtes. J’ai accepté et nous nous sommes lancés ensemble dans la rénovation et l’aménagement de cette demeure.

Ma région coup de cœur

Notre maison se situe en Haute Savoie à Maxilly-sur-Léman aux bords du célèbre lac.

Nous habitons juste à côté d’Evian-les-Bains, et à quelques minutes des premières pistes de ski. Nous sommes issus d’une famille de pêcheurs depuis plusieurs générations (environ 400 ans !) et nous avons toujours vécu dans cette région.
J’aime le fait d’être à la fois près du lac et de toutes ses activités nautiques, et à la fois à côté des montagnes pour pouvoir profiter des sports d’hiver. Notre maison d’hôtes est bien située car nous ne sommes pas trop loin des grandes villes suisses (Lausanne, Genève …) tout en étant en plein cœur d’une région authentique au milieu de la nature. Cette nature qui rend notre paysage si exceptionnel.

Les grandes étapes de mon projet

Nous avons rénové la maison pendant onze mois et nous avons suivi les précieux conseils du relais des Gîtes de France de Haute-Savoie pour son aménagement.

Nous avons terminé les travaux de nos chambres d’hôtes fin mai 2014 et la maison a accueilli ses premiers vacanciers au début du mois de juin 2014.

Les moyens mis en place pour concrétiser mon projet

Comme j’ai suivi des études dans l’hôtellerie et la restauration pendant six ans je connais bien les métiers touchant à cette branche d’activité.

Je pense que tenir une maison d’hôtes est un concentré de toutes ces compétences, la chaleur de l’accueil et la convivialité en plus ! Pour moi il faut aimer accueillir et partager pour faire cette profession.
Les Gîtes de France m’ont aidé en me donnant des conseils sur l’aménagement de la maison, et bien sûr j’ai la chance de bénéficier chaque jour du soutien de toute ma famille.
Nous n’avons pas reçu d’aides financières. Une partie des fonds pour la rénovation de la maison provient de l’entreprise de pêche de mon père mais la majorité a été apportée par un emprunt bancaire.

Ma passion

Ma passion est la cuisine et je rêve d’être cuisinière depuis toute petite.

Je viens d’une famille de gourmands où les femmes ont toujours cuisiné.
Ce que j’aime dans la cuisine c’est le fait de poursuivre le travail d’un pêcheur, d’un maraîcher, ou encore d’un éleveur en continuant à travailler son produit avec amour pour que les gens l’apprécient dans leur assiette. Rien n’est figé dans la cuisine, les combinaisons des multiples produits sont infinies…C’est là que peut intervenir notre créativité et notre sensibilité.

J’ai la chance de pouvoir partager cette passion au quotidien avec mes hôtes à travers les repas et les petits déjeuners maison que je prépare. Certains des vacanciers passent même en cuisine pour « mettre la main à la pâte » et profiter de mes conseils sur le sujet. J’aime partager avec eux mon savoir-faire et mes connaissances dans le domaine ainsi que sur les différents poissons du lac. C’est un échange très fort qui se créé.

Nous avons une autre passion en commun dans la famille : c’est la pêche. Une activité qui semble être omniprésente dans la maison (de par sa décoration, ses barques dans le port, ses pêcheurs en train de travailler sur le lac, sa petite boutique de poissons, ses poissons frais servis à la table d’hôtes…). Mon père, quand il en a la possibilité, emmène parfois des hôtes avec lui pour pêcher. Ainsi les hôtes peuvent participer en aidant par exemple aux démaillages des poissons.

Mon père et ma mère traitent les poissons issus de la pêche sur le lac dans une petite pêcherie artisanale datant de 1999 et se trouvant dans le village voisin (à Lugrin). Nous avons également une petite boutique juste à coté de la maison d’hôtes, ouverte depuis le mois de juillet 2014.
Les hôtes peuvent ramener de leur séjour chez nous des poissons frais, fumés ou encore des terrines à toaster pour l’apéritif.

Mon plaisir au quotidien

Nous avons transformé cette maison en chambre d’hôtes pour faire découvrir notre petit coin de paradis au bord du lac.

Au fil du temps les rives du lac Léman deviennent de plus en plus inaccessibles et nous voulions faire découvrir cette région, nos traditions et notre terroir à travers notre maison et nos activités autour de la pêche.
J’aime partager avec mes hôtes tout ce qui fait partie de mon quotidien : notre magnifique paysage, nos montagnes, nos bons poissons frais et surtout la beauté de notre lac !

Une anecdote à vous raconter

Je repense à ce couple de québécois en vacances en France pour deux semaines qui m’a contacté un soir un peu par hasard et que j’ai vu arrivé le lendemain pour une nuit.

Ils devaient juste rester pour une nuit, et finalement ils en ont passées huit !
Ils sont en effet restés jusqu’à leur retour au Québec tant ils se sont plu auprès de nous. Nous avons, au cours des repas, des sorties de pêche et des balades, tissés d’incroyables liens qui se sont transformés en une réelle amitié.
Leur départ fut difficile pour tout le monde !

Adhérent Gîtes de France

Je vois Gîtes de France comme un label reconnu pour son sérieux et son savoir-faire dans le domaine touristique.

Pour moi c’est un label de confiance qui a su évoluer et rester à la page.

Un peu de prospective

D’après mon expérience, ayant eu la chance de travailler au sein d’hôtels et de restaurants haut gamme et maintenant en tenant ma maison d’hôtes de charme, je m’aperçois que les vacanciers sont de plus en plus attirés par les chambres d’hôtes pour le contact et l’accueil chaleureux qui manquent parfois dans les hôtels.

Les vacanciers effectuent de plus en plus de « retour aux sources » et sont heureux de découvrir des services authentiques et personnalisés. Ce qui, je pense, s’est perdu depuis longtemps dans les hôtels.
Ces petits plaisirs étant de plus en plus rares dans la vie de tous les jours, et cette dernière étant tellement prenante, les vacanciers ont ce besoin de casser la routine et de décompresser. Les maisons d’hôtes ont encore de belles années devant elles.
Nous nous trouvons près de la frontière suisse. Notre clientèle est donc majoritairement française et suisse mais nous accueillons également pas mal d’étrangers. J’imagine que nous allons rester dans ce profil de clientèle avec des touristes ayant de plus en plus ce manque d’authenticité.

Si vous souhaitez découvrir les chambres d'hôtes de Mathilde et y séjourner : "La maison d'hôtes de Mathilde", chambres d'hôtes à Maxilly-sur-Léman - Haute-Savoie | Réf. 172652

(2 commentaires)

  1. Mathilde nous avons parcouru votre site, nous connaissons votre parcours, nous avons vu vos images, on connait aussi votre famille. Nous sommes dejà un peu chez vous…vite a bientôt.

    Christine et J-Pierre Avignon

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s