Jennifer, propriétaire d’un gîte dans le Jura
Jennifer, propriétaire d’un gîte dans le Jura

« Je suis britannique et j’ai quitté le Royaume-Uni pour m’installer en France il y a vingt ans. »

Ma bio

J’exerce le métier de professeur d’anglais au sein d’entreprises et pour la Chambre de Commerce et de l’Industrie du Jura. J’ai aussi travaillé comme traductrice, professeur et intervenante de langues vivantes dans des écoles primaires.

Mon mari est français, je l’ai rencontré quand je faisais mes études universitaires en France.
Je suis mère de deux enfants, âgés de cinq et onze ans. Depuis leur naissance je travaille à temps partiel.

Notre gîte est devenu une activité complémentaire car mon emploi du temps de professeur me laisse de la disponibilité pour m’en occuper : L’accueil des hôtes, la gestion des réservations, l’animation et la promotion sur nos de pages de réseaux sociaux… J’aime cette polyvalence !

J’ai toujours voulu travailler dans le secteur du tourisme pour pouvoir utiliser les langues vivantes dans l’accueil des vacanciers. La création d’un hébergement touristique a rempli ce désir tout en me permettant de garder mon métier dans l’enseignement.

Ma région coup de cœur

Nous habitons à côté du gîte, dans le quartier historique de la commune de Poligny dans le Jura.

Notre rue est tranquille mais chargée d’histoire. Le gîte est situé à côté d’une ancienne chapelle et se trouve aux pieds des jardins du Monastère des Sœurs Clarisses. L’église des Jacobins est en haut de notre rue, et la Collégiale Saint-Hippolyte se situe en bas.
Le patrimoine de Poligny, une petite ville comtoise de caractère, est très riche. Elle a beaucoup de potentiel touristique avec ses magnifiques monuments.

Poligny est entouré de vignes et de forêts. Le GR59 passe devant le gîte et nous sommes également situés sur le parcours de l’Echappée Jurassienne (deux célèbres sentiers de grande randonnée). Autour de Poligny se trouvent de beaux villages réputés tels que Baume-les-Messieurs et Château-Chalon. Sans oublier une ville voisine de renom : Arbois.

On peut apercevoir la géologie spectaculaire du département en regardant la corniche et les falaises au-dessus de Poligny ainsi que le belvédère de la Croix du Dan.

La ville est à taille humaine, j’aime beaucoup le fait qu’on peut tout faire à pied. Il y a de nombreux commerces dans le centre-ville, un marché deux fois par semaine et comme Poligny est la capitale du comté, nous avons le choix entre sept magasins de fromage !
Enfin, notre ville abrite environ 2000 étudiants avec le lycée hôtelier et l’ENIL (l’Ecole Nationale d’Industrie Laitière). Il y a donc de l’animation et des jeunes. C’est une ville dynamique qui bouge !

Les grandes étapes de mon projet

J’ai eu l’idée et l’envie d’ouvrir un gîte depuis de très nombreuses années.

Ma famille britannique et des amis suédois nous rendent visite tous les ans. Leur enthousiasme et admiration pour le Jura et pour Poligny m’ont inspiré. J’ai un peu l’impression d’être en vacances perpétuelles depuis que je suis en France !

La région est relativement peu fréquentée par des touristes étrangers et j’ai voulu changé cette situation à mon échelle. Nous avons déjà accueilli des Tchèques, des Belges, des Allemands, des Britanniques, des Suisses, des Américains et bien sûr des Français. C’est une énorme satisfaction et une grande richesse pour notre famille et notre entourage.

Nous avons ouvert notre gîte en mai 2013 après un an de travaux. La maison, qui datait du 18ème siècle, n’était pas habitée depuis plusieurs années et il fallait tout rénover.
Pour réaménager l’intérieur, nous avons gardé uniquement quatre murs et le toit. Nous avons fait appel à un architecte et des artisans de la région.

Les moyens mis en place pour concrétiser mon projet

Nous n’avons pas demandé de subventions car je suis un peu « anti-paperasse » et nous ne voulions pas les attendre pour lancer les travaux.

De plus, en calculant le tout, les sommes allouées étaient peu élevées.
Nous avons demandé un prêt à notre banque en présentant notre projet et c’est comme cela que notre activité a pu se concrétiser.

Avant même d’acheter la maison, j’ai participé à une réunion d’information des Gîtes de France Jura. Cette réunion m’a donné confiance et m’a rassuré. Je me suis beaucoup inspirée de leurs critères de classement afin d’obtenir les 4 épis du gîte. J’ai apprécié pouvoir bénéficier d’une aide personnalisée et de conseils de leur part.

Je m’occupe de l’accueil, des réservations, du ménage, de la communication et de l’entretien du jardin. Heureusement j’ai le soutien de mon mari. Il gère les comptes du gîte et garde les enfants le samedi, jour de départ et d’arrivée. Ce n’est pas négligeable !

Ma passion

Mon métier d’enseignante me passionne. J’aime partager ma culture, ma langue maternelle et donner le goût aux autres d’apprendre.

Ce travail me permet de rencontrer des personnes de différents horizons et de différents secteurs d’activité. Pour moi qui aime faire de nouvelles rencontres c’est l’idéal !

Le jardinage et la décoration font partie de mes loisirs. La création d’un gîte est notamment un super moyen pour exprimer ses passions !

J’aime aussi tout ce qui est authentique : les produits locaux, les légumes Bio, les circuits courts, la nature, les vrais meubles, l’artisanat, le « Made in France », et « Made in UK ». Je me complais dans ce style de vie à la française. Ah les bons plats, les bons fromages, les bons vins, les bons chocolats… !

Enfin, j’aime m’impliquer dans la vie locale et associative : je suis Vice Présidente de l’Office de Tourisme de Poligny, mais aussi trésorière de l’Association des Jacobins, qui réhabilite notre église datant du 13ème siècle. Je soutiens les commerces locaux du centre ville car une commune sans commerçants c’est si triste … Et les touristes apprécient une ville avec un choix varié de magasins, de restaurants, de cafés etc…

Mon plaisir au quotidien

Ma motivation principale était de faire découvrir le Jura aux vacanciers, et plus particulièrement la commune de Poligny.

Nous avons fait ce projet en famille, et même des voisins et des amis nous ont aidés dans cette aventure.

Je voulais créer un lieu de vie privilégié, convivial et de bon goût. Je souhaitais que les hôtes se sentent comme chez eux, avec tous les équipements nécessaires. C’est pourquoi il y a tout ce qu’il faut pour un bébé et des enfants.

Notre pari est un succès grâce aux idées de notre architecte, l’excellent travail des artisans, la qualité des matériaux, le mobilier et la décoration.
Nous avons chiné des meubles dans des enchères, fait faire des doubles rideaux et des coussins au Royaume-Uni (car ma sœur est décoratrice). C’était une vraie aventure et nous la continuons grâce à nos rencontres…

J’apprécie énormément la richesse de chacun de nos hôtes. Nous avons pu échanger avec des connaisseurs de vin, des spécialistes de fromages, des amateurs de patrimoine.
Pour toutes ces personnes je veux apporter le meilleur accueil.

Une autre motivation était la rénovation d’un vieux bâtiment inhabité et abandonné. Nous voulions réhabiliter notre propre quartier et embellir la rue avec la restauration de cette maison.

Une anecdote à vous raconter

Une rencontre au début de notre activité nous a fortement marqué.

Il s’agissait d’un couple d’américains venant de l’état de Washington, ayant loué notre hébergement pour retrouver leur fils. Celui-ci habitait avec sa famille en Lituanie. Ils étaient en tout quatre adultes et un enfant. Ce fût une réservation peu banale pour moi !

En arrivant, le père m’a expliqué qu’il avait lu que les poulets de Bresse, élevés notamment dans le département du Jura, étaient très réputés. Il voulait les goûter et en dire des nouvelles à un de ses amis, un éleveur de poulets. Sur la route entre l’aéroport et notre gîte, il avait fait un détour pour aller en chercher chez un producteur. Dans le coffre de leur minibus il y avait quatre jeunes coqs dans un carton !

Son séjour s’est bien passé. Il venait souvent me voir pour me poser des questions et me demander de l’aide car son niveau de français était assez faible. Enfin, le dernier jour de leurs vacances il nous a invités en famille pour manger une délicieuse soupe au poulet cuisiné par sa belle-fille lituanienne. Ce fût une soirée très conviviale !

Adhérent Gîtes de France

Pour moi Gîtes de France représente des hébergements de qualité.

Car on sait quelle prestation on trouvera en séjournant dans une location de vacances labellisée. J’ai déjà loué des appartements par le biais d’agences concurrentes et nous n’avons pas connu que de bonnes surprises !

Ma première expérience avec Gîtes de France date d’il y a plus de vingt ans. J’étais venue passer mes vacances en Dordogne à l’âge de dix-sept ans avec des amis et notre location était labellisée. J’ai tout de suite adoré le concept des vacances chez l’habitant.

J’ai aimé le contact avec les villageois. Nous étions intégrés parmi les locaux, nous faisions nos courses au marché, nous parlions français… C’était comme dans les films et dans les livres qu’on lisait au lycée.

J’ai ensuite loué plusieurs fois des gîtes en Auvergne avec des amis et je n’ai jamais été déçue.

Un peu de prospective

Je pense que le haut de gamme sera la tendance dans les années à venir.

Les vacances sont faites pour se reposer et ne pas faire les mêmes choses que l’on fait habituellement. Il y aura des prestations qui se développeront : des repas livrés à domicile, des activités organisées…

Le propriétaire sera plus impliqué dans le séjour de ses hôtes, et pas seulement sur la partie hébergement. La location doit faire rêver en termes de décoration. L’équipement doit être de dernier cri. Et le WIFI indispensable !

Et bien sûr, la qualité, la propreté, et la sécurité doivent faire un sans faute !

Si vous souhaitez découvrir le gîte de Jennifer et y séjourner : "Les Logis du Théâtre", gîte à Poligny - Jura | Réf. G1946

2 commentaires

  1. bonjour,madame,
    j’ai tenté de vous mettre un court message sur gites de france et ne sais si vous l’avez eu . nous sommes donc 4 soeurs et leur mère et passerions volontiers la semaine du 16 au 23 juillet dans votre gite.
    notre mère ,bien que valide,ne marche plus aussi bien qu’autrefois et il est indispensable que sa chambre le salon la cuisine et sa salle d’eau soient de plain -pied or nous voyons une photo de la maison vue de la rue qui fait apparaitre deux séries de fénêtres qu’en est-il,
    d’autre part une de mes soeurs attire mon attention sur le fait qu’on ne sait pas où on peut se garer!
    dans l’attente de votre réponse toutes mes félicitations pour la déco
    cordialement

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s