Eric
Eric, à la fois professeur de yoga et propriétaire Gîtes de France

« Je m’appelle Eric, je suis propriétaire avec mon compagnon d’un gîte de groupe et d’un ensemble de quatre yourtes contemporaines qui constituent l’Espace Rivoire, un site anciennement dédié à une colonie de vacances dans l’Ain. »

Ma bio

Originaire de l’Ain, cela faisait plus de 30 ans que je vivais à Paris. J’y dirigeais une société de conseil, de coaching et de formation que j’avais fondée quelques années plus tôt. De son côté, mon compagnon, Jean-Pierre, était gérant d’un bureau d’études dans le bâtiment.

A 48 ans, nous commencions à réfléchir à la construction de notre deuxième partie de vie. C’est à ce moment là que nous avons croisé la route de l’Espace Rivoire…

Ma région coup de cœur

L’Espace Rivoire est situé dans le Bugey (Ain), la région de mon enfance.

Je trouve le Bugey magnifique avec ses forêts, ses cascades, ses lacs, ses grandes étendues inhabitées. Notre propriété se trouve à 800 mètres d’altitude et sur un espace de 1,5 hectares. C’est pour nous un privilège de pouvoir vivre ici en pleine nature.

Nous avons l’avantage d’être proches de grandes zones urbaines : nous sommes à 1h de route de Lyon et de Genève. Nous sommes à proximité de l’autoroute et du TGV (en effet,  la gare de Nurieux qui nous permet de prendre un TGV direct à destination de Paris,  n’est qu’à 15 minutes de chez nous). Nous bénéficions donc d’un accès facile aux transports tout en profitant d’un lieu comblé de nature et de sérénité !

Les grandes étapes de mon projet

Notre projet a commencé avec cette envie de créer un espace d’accueil et de ressourcement pour les groupes.

La première étincelle du projet remonte à 2002 quand nous assistons à une université d’été dans un centre d’accueil de groupes au nord de Montpellier, le « Hameau de l’Etoile ». Nous sommes charmés par le bel espace de cet hébergement, avec ses salles permettant la tenue de stages et d’activités de développement personnel.

Nous renouvelons cette expérience plusieurs fois et dans d’autres pays (Italie, Suède, Grande Bretagne….). A chaque fois, nous vivons des moments inoubliables et l’envie de créer notre propre lieu d’accueil et de ressourcement pour des groupes se dessine peu à peu.

Fin 2007, lors d’un séjour dans l’Ain, nous avons un coup de cœur quand nous « tombons » par hasard sur cette ancienne colonie de vacances en plein cœur de la forêt du Bugey. Séduits, nous achetons le lieu dans l’optique d’y accueillir des séjours  de groupe, des stages, et des séminaires d’entreprise.

De 2008 à 2010, nous procédons à quelques travaux d’amélioration. L’année 2011 sera un grand tournant : nous nous lançons dans un important projet visant à moderniser le centre (environ 1000 m2 de bâtis) et à le remettre aux normes (incendie, accessibilité, …).

Ainsi, en mai 2011, nous obtenons l’autorisation d’exploiter en tant qu’Etablissement Recevant du Public (qualification « incendie » qui découle d’une capacité d’accueil supérieure à 15 personnes pour un hébergement) par la commission sécurité et incendie. Dès cette date, l’Espace Rivoire accueille de nombreux stages, séjours et séminaires.

La commission sécurité et incendie nous donnera son avis favorable définitif en avril 2014.

Les moyens mis en place pour concrétiser mon projet

Nous avons reçu un soutien financier et un accompagnement de la part de plusieurs organismes.

De 2008 à 2010, en parallèle de l’ouverture du centre, le projet mûrit avec l’aide d’amis intéressés par cette aventure. Nous nous réunissons plusieurs fois par an pour définir les grandes lignes de ce que sera l’esprit de l’Espace Rivoire.

Puis début 2011, nous avons vendu un bien immobilier en banlieue parisienne afin de financer la majeure partie des travaux. Cela nous a permis, en y ajoutant un emprunt bancaire, de mener à bien notre projet de gîtes et d’hébergements insolites dans un standard de qualité assez élevé.

Nous avons bénéficié d’une aide financière du Conseil Général de l’Ain, mais aussi de conseils de Ain Tourisme et des Gîtes de France de l’Ain qui nous ont aidés dans le développement et le suivi du projet.

La ville de Vieu d’Izenave où nous résidons nous a aussi soutenus : ils ont apprécié de voir ce grand bâtiment plein d’histoires et résonnant encore des rires des enfants entamer une seconde vie !

Ma passion

Je suis un passionné de Kundalini Yoga ! Et je propose aux vacanciers de découvrir cette pratique.

Le Kundalini Yoga  est une des nombreuses formes de yoga et je l’exerce depuis 6 ans.  J’ai suivi une formation pour pouvoir l’enseigner et j’ai obtenu mon diplôme d’enseignant de yoga par la Fédération Française de Kundalini Yoga en 2012.

Cette activité me plaît beaucoup.  J’y trouve une source inépuisable d’équilibre et de bienfaits, qui m’a fait rajeunir selon les dires de mes amis …

Je propose des initiations au yoga aux groupes qui réservent l’Espace Rivoire, que ce soit pour des séjours familiaux ou pour des séminaires d’entreprise.

Mon activité précédente de formateur en entreprise m’a familiarisé avec l’animation de grands groupes. C’est pourquoi je me sens tout à fait à l’aise pour guider nos hôtes dans la découverte d’une discipline et dans leur gestion du stress.

Par exemple, quelques pratiques simples de respiration, de relaxation et de méditation rencontrent un vif succès chez des personnes souhaitant s’extraire un peu de la pression du quotidien.

De son côté, Jean-Pierre pratique des massages (il possède un diplôme de la Fédération Française de Massage Bien-être). Il les propose aussi à nos hôtes. Ceux-ci s’offrent un complément bien-être à leur séjour chez nous et cela leur apporte des bienfaits immédiats.

 Mon plaisir au quotidien

Ce mode de vie nature et toutes ces rencontres enrichissantes !

Nous souhaitions privilégier un mode de vie à la fois plus calme (si on le compare à la vie de chef d’entreprise en région parisienne) et à la fois riche de toutes les rencontres que nous faisons à l’Espace Rivoire. Ce sont tous des échanges chaleureux avec une dimension humaine primordiale.

N’oublions pas que nous sommes dans le Bugey, pays de Brillat-Savarin, chantre et créateur du concept de convivialité ; alors nous nous faisons un plaisir d’accueillir nos hôtes avec de la sympathie, une bonne cuisine créative, une décoration toujours renouvelée ! Ils aiment et reviennent !

Et quand certains hôtes nous font remarquer que l’arrivée au centre est un peu difficile (nous sommes à l’orée de la forêt et la route sur les deux derniers kilomètres monte assez fort), nous leur disons : « vous verrez, en repartir sera vraiment plus difficile ! ».

Et pour finir nous avons un autre projet à finaliser pour cette année : nous allons créer un nouvel hébergement, un tipi de 8 places qui sera référencé dans l’offre insolite.

Une anecdote à vous raconter

Notre plus belle rencontre a été celle avec un « ancien de la colo ».

Nous avons récemment vu arriver dans notre gîte un monsieur d’environ 70 ans, l’air un peu rêveur.  Il n’avait pas réservé de chambre ni de repas et semblait ému.

Nous avons compris son émotion quand il nous a dit être venu quand il était enfant en colonie de vacances à l’Espace Rivoire, vers 1950. Il n’était jamais revenu depuis et avait entendu parler que Rivoire avait été racheté et se demandait ce que le site était devenu.

Alors nous lui avons ouvert la collection de photos des années 50 que nous avaient laissées les directeurs de l’ancienne « colo ». Il a pu revivre des moments de son enfance.

Une larme a coulé sur sa joue et il nous a remerciés d’avoir ainsi ajouté une nouvelle page à ses souvenirs d’enfance !

 Adhérent Gîtes de France

Nous avons adhéré au réseau des Gîtes de France de l’Ain à travers le Conseil Général de l’Ain et Ain Tourisme : en effet, ces organismes nous faisaient bénéficier d’une aide financière si nous avions un label.

Je voyais alors Gîtes de France comme une marque très sérieuse et un peu désuète. En effet, mes parents louaient dans les années 60-70 deux gîtes ruraux à Cerdon dans l’Ain sous le label Gîtes de France et j’en étais resté à cette époque !

J’ai rencontré dans le relais des Gîtes de France de l’Ain une équipe très professionnelle et en même temps très sympa, ainsi que de nombreux propriétaires bénévoles. Peu à peu, le contact s’est fait plus étroit et j’ai découvert un label bien plus innovant et dynamique que je ne le soupçonnais.

J’y ai croisé un grand nombre d’adhérents, très engagés dans la valorisation de leur patrimoine et de leur territoire.

Pour moi le modèle Gîtes de France représente le sérieux et la qualité incomparables. Mais c’est aussi un modèle alternatif, joignant les dimensions économique et collaborative de façon très moderne.

Les hôtes sont « chez » et non « à », ça crée de la convivialité et ça change tout !

Un peu de prospective

« Donner pour recevoir » : donner du bonheur au monde et recevoir en retour des cadeaux inattendus.

Selon Brillat-Savarin, « Convier quelqu’un, c’est se charger de son bonheur pendant tout le temps qu’il est sous notre toit ». Et enfin, « Naturellement généreux » est le slogan de notre région, le Bugey. Si je commence ainsi, c’est parce que je vois le futur et le succès du tourisme chez l’habitant dans ces phrases.

En effet, les hôtes, souvent citadins, de plus en plus occupés, voire stressés, ont déjà goûté à de multiples offres (les campings, les hôtels, les clubs de vacances, …) et veulent vivre quelque chose qui leur fasse découvrir une partie d’eux-mêmes et de leur relation aux autres.

De ce fait, ils désirent, au-delà de la simple prestation touristique, recevoir de l’inattendu et de l’immatériel : ils sont à la recherche d’une expérience qui les fasse progresser dans leur vie.

Pour cela, ils ont besoin de lieux où ils vont pouvoir respirer, se sentir l’objet d’attentions délicates, inventer et apprendre de nouvelles manières d’être et de se relier aux autres.

D’où le succès d’activités telles que les stages et ateliers (le yoga, les massages, la balnéothérapie …), les manifestations autour du bien-être (les salons, la diététique et la santé, les ateliers de cuisine bio …), mais aussi de lieux permettant des retrouvailles familiales et amicales (cousinades, tissu associatif, groupes de séniors …).

Parallèlement, les vacanciers vont se préoccuper de plus en plus de leur relation avec l’environnement et la nature, d’où le développement des activités d’extérieur telles que la randonnée à thème, le chamanisme, les sports en contact avec l’environnement.

La clientèle concernée par ces nouveaux comportements et ces nouveaux désirs sera aussi bien française qu’internationale. Elle proviendra des différentes classes sociales.

Les « petits plus » qui créent une valeur ajoutée dans un séjour touristique, seront importants pour les catégories socioprofessionnelles élevées. Pour les petits budgets, l’hébergeur prévoira des séjours collaboratifs, incluant une aide contre un tarif plus bas.

Se développeront aussi des formules autour de l’économie alternative (les trocs, les échanges …).

Un futur prometteur pour la marque Gîtes de France !

Si vous souhaitez découvrir le gîte de groupe et les hébergements insolite d'Eric et y séjourner : "Espace Rivoire", gîte de groupe et yourtes à Vieu-d'Izenave - Ain | Réf. G441401 et G441402

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s