Agnès est propriétaire de gîtes et de chambres d’hôtes dans le Vaucluse
Agnès est propriétaire de gîtes et de chambres d’hôtes dans le Vaucluse

« J’ai toujours eu cette envie de faire de l’accueil dans le tourisme. »

Ma bio

Je m’appelle Agnès et je me suis installée en Provence en 1992. Pendant 19 ans, de 1991 à 2010, j’ai exercé la fonction de commerciale pour une société qui commercialise des produits agro-alimentaires auprès des restaurants et des collectivités publiques.
Dés 1999, nous avons ouvert avec mon mari notre premier gîte. Mon activité de commerciale était très prenante et nécessitait de nombreux déplacements. Lorsque j’arrivais le vendredi soir, souvent épuisée, je me réjouissais de savoir que la journée du samedi était consacrée au gîte. J’ai adoré la période de création du gîte et le démarrage de cette activité, mais ce que j’aime vraiment par dessus tout, c’est d’accueillir de nouvelles personnes chaque semaine.

En 2010, je vis un drame familial : ma sœur décède d’une maladie grave en quelques mois. C’est l’électrochoc ! Au delà du chagrin qui s’impose, des tonnes de questions sur le sens de la vie et sur la valeur de l’essentiel m’assaillent… Je décide de quitter mon employeur pour me consacrer exclusivement à ma famille et à ce que j’aime faire : accueillir et cuisiner.

Ma région coup de cœur

Lorsque j’ai rencontré mon mari qui est originaire du village de Mazan, j’ai su que c’était dans ce lieu idyllique que je passerai le reste de ma vie.

Notre village au pied du mont Ventoux et au cœur du comtat Venaissin offre une douceur de vivre, une lumière et des espaces naturels qu’il est difficile de trouver ailleurs. La maison dont mon mari avait fait l’acquisition quelques années avant notre rencontre était une vieille demeure dans laquelle rien n’avait bougé depuis 1914, date à laquelle son ancien propriétaire était décédé pendant la première guerre mondiale et à partir de laquelle tout s’était figé pour deux générations. Je la trouvais fascinante. En 2001, les travaux de restauration avaient suffisamment avancé, nous avons donc décidé de nous y installer avec notre premier enfant.

Notre région est très riche en différentes activités touristes quelle soient sportives, culturelles ou gastronomiques. Nous avons la chance de vivre aux portes du Lubéron avec ces villages perchés, à deux pas de Vaison, la romaine, et de ces vestiges gallo-romains. Nous vivons sur une terre de festivals avec celui des Chorégies d’Orange, celui d’Avignon et une multitude de rencontres artistiques moins connues mais loin d’être dénué d’intérêt.
Lovée au cœur des vignes et des maraîchers notre belle région nous offre des aventures œnologiques et gastronomiques hautes en couleur. Sans oublier notre « Géant de Provence », le mont Ventoux, qui est un terrain de jeu formidable pour les cyclistes et les randonneurs.

Les grandes étapes de mon projet

Notre première expérience remonte à l’année 2000, date à laquelle nous avons, avec mon mari, créé et ouvert notre premier gîte Les Amandiers.

Avec le contact régulier de nos hôtes nous nous sommes rendu compte à quel point il serait intéressant de proposer un autre type d’hébergement : cette fois-ci un gîte accessible aux personnes handicapées. Ainsi en 2008 nous commençons à construire notre deuxième gîte qui sera labellisé « Tourisme et Handicap » : Le Clos des Fontaines. Ouvert en 2010, ce nouveau gîte nous a permis de rencontrer une nouvelle catégorie de personnes, avec lesquelles nous avons eu le plaisir de découvrir un contact différent, plus qualitatif, plus sincère. Il faut passer plus de temps pour accueillir convenablement des personnes touchées par le handicap. Et pour ma part, cette nécessité donne lieu à des échanges plus profonds.

Suite à ma reconversion professionnelle la création de chambres d’hôtes s’est imposée à moi de façon claire. C’est donc en mai 2012 que se sont ouvertes nos chambres d’hôtes Les Secrets de Cézanne. C’est à cette même époque que je commence à développer mes ateliers de cuisine.

Les moyens mis en place pour concrétiser mon projet

Pour notre nouvelle activité j’ai suivi une formation et nous avons obtenu une aide financière de la part de notre banque.

En effet je suis retournée à l’école, ou plutôt à l’université d’Avignon, où j’ai acquis en un an un diplôme universitaire de « formateur et animateur de formation » afin de pouvoir rendre plus vivant et plus structuré les ateliers culinaires que je propose à mes hôtes. Au niveau du financement de notre projet, il nous a fallu emprunter à la banque des sommes conséquentes pour le mettre en place.
Un hôte n’est pas comme un client d’hôtel, nos échanges sont plus humains, plus désintéressés … Bien sûr le coté pécuniaire est très important pour la pérennité de l’activité ! Je m’enrichis quotidiennement à travers les discussions, les échanges d’expériences et les récits de vie de nos hôtes. J’aime moi-même raconté des histoires et la cuisine est un vrai support pour moi dans ce domaine.

Ma passion

Je suis issue de ce monde de l’accueil et de l’art de la réception.

Etant plus jeune, je fis quatre ans de formation dans une école hôtelière et je travailla de 16 à 25 ans dans l’hôtellerie et la restauration, notamment pour le label Relais & Châteaux. J’aime la convivialité et le partage. La cuisine me permet de faire connaître les traditions locales et de parler de notre région. J’ai un réel plaisir à faire découvrir des saveurs, des odeurs et des couleurs. C’est comme cela que m’est venue l’idée de proposer des ateliers culinaires à mes hôtes.

Les ateliers de cuisine m’ont aidé à aller au-delà du simple accueil des hôtes en gîte ou en chambre d’hôtes. Je me suis fixé un challenge : dédramatiser la cuisine française, la rendre simple et accessible sans pour autant lui enlever de son panache, de son prestige ! Montrer qu’avec peu de temps et pas grand chose, il est quand même possible de préparer quelque chose de très bon. Le fil rouge de mes ateliers de cuisine est la rencontre des différentes saveurs. Je ne suis pas une créatrice en revanche : j’aime revisiter, moderniser, transformer la cuisine de nos grands-mères, les mets du terroir, la soupe aux herbes sauvages ou l’agneau confit, etc. S’approprier la cuisine méditerranéenne, remettre dans les assiettes les céréales complètes et naturelles, le tian de fèves, la soupe d’orge perlée… Parfois ce sont les hôtes eux-mêmes qui apportent des ingrédients à cuisiner ! Et alors nous élaborons à quatre mains des recettes et chacun y va de ses idées et de ses inspirations.

Mon plaisir au quotidien

Créer mes gîtes, mes chambres d’hôtes et mes ateliers de cuisine m’ont permis de transformer ma vie professionnelle et ma vie personnelle.

Ce changement de vie s’est fait en douceur. J’ai un autre rapport au travail et je profite d’un meilleur équilibre entre ma vie de famille et ma vie professionnelle.
Je reconnais que c’est un tournant de vie radical et qu’il n’a pas toujours été évident de trouver ma place dans ce nouvel environnement. Aujourd’hui je pense pouvoir affirmer que ce changement nous a permis à tous de trouver une sérénité de vie inégalable.

Une anecdote à vous raconter

Tous les ans je fais de nouvelles et belles rencontres.

Nous avons la chance de n’avoir qu’exceptionnellement accueilli des gens désagréables.
Il ne m’est pas possible d’établir une liste des meilleures rencontres car chaque hôte a sa différence, sa personnalité… Cependant je vais vous en raconter une qui a retenu mon attention : un couple de canadiens qui vivait a Prague et qui avait cette envie insatiable de partage. Ils arrivaient tous les jours avec des aliments différents provenant de notre marché local et nous faisions la cuisine tous ensemble dans un esprit créatif. Le soir venu autour de notre table d’hôtes, ils nous contaient, ainsi qu’aux autres vacanciers, des histoires de gastronomes avertis. Quelle belle semaine nous avons tous passée !

Adhérent Gîtes de France

Pour moi le label Gîtes de France est un gage de qualité aussi bien pour nos hôtes que pour nous les propriétaires.

Avec ce label nous avons un réel partenariat, nous profitons d’échanges constructifs et de conseils avisés. Sans compter que nous bénéficions de l’expertise d’un groupe qui a plus de 60 ans d’expérience.
De plus, l’union fait la force. En effet, fort d’un réseau de 60 000 hébergements, nous sommes mieux pris au sérieux face aux nouveaux venus sur le marché de la commercialisation d’hébergements touristiques.

Un peu de prospective

Toujours plus d’authenticité et de singularité liées à notre terroir.

Il n’y aura plus aucun compromis sur les prestations de confort (literie, multimédia, wifi….). Il y aura un accroissement des services liés au bien être (sauna, hammam, massage….), sans compter des ateliers personnalisés comme des cours, des stages culinaires, ou d’autres formes d’art (ferronnerie, bois, peinture….). Au niveau de l’environnement, la clientèle y sera de plus en plus sensible. Les « éco-labels » et les nouvelles habitudes éco-responsable apporteront une crédibilité évidente.
Pour finir, Il sera toujours important que les propriétaires restent eux-mêmes, accueillants et conviviaux.

Si vous souhaitez découvrir les chambres d'hôtes et les gîtes d'Agnès et y séjourner : "Les Secrets de Cézanne", gîtes et chambres d'hôtes à Mazan - Vaucluse | Réf. 84G648, 84G939 et 84G1508.

(2 commentaires)

  1. Bonjour,

    Avant tout, merci beaucoup pour votre aimable message sur le gîte Les Amandiers.
    Nous sommes ravis que vous ayez passé un bon séjour chez Agnès 🙂

    Belle journée,
    Delphine.

    J'aime

  2. nous avons passer une trés agrable semaine dans le gites des amandiers on a été trés bien réçu en le gites est trés bien équipe la piscine etait labien venu parce que il fasait chaud agnes fait la cuisine avec amour et bernand est aux pétit soin pour ces invite

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s